Long d'environ 65 km pour une largeur variant de 10 à 15 km, celui-ci recouvre toute sa partie occidentale, la partie orientale comprenant quant à elle la vallée de Jackson Hole, où s'écoule la rivière Snake[2]. Le parc, célèbre pour ses paysages montagneux et sa faune sauvage, attire plus de deux millions de touristes chaque année. Tout le monde connaît le Grand Canyon ou Yellowstone, au moins de nom, alors que le Teton National Park (en anglais), cela sonne beaucoup moins dans la tête des gens. Ceci s'explique par l'éloignement du parc par rapport aux océans[10]. Le parc est situé au nord-ouest de l'État du Wyoming dans une région montagneuse faisant partie des montagnes Rocheuses. Très résistants, ils sont présents jusque dans les zones alpines. Les défenseurs du parc parviennent à convaincre une partie de la population locale des bénéfices d'un tel projet, et le 26 février 1929, le président américain Calvin Coolidge signe la loi créant le parc (388,5 km2) qui englobe le massif de Teton Range et six lacs[55]. L'occupation humaine de la région remonte à plus de 10 000 ans, lorsque des Paléoaméricains l'arpentaient pour chasser et pratiquer la cueillette. Depuis 1972, il est relié au parc national de Yellowstone par le John D. Rockefeller, Jr. Memorial Parkway. Situé au nord-est du parc, le lac Two Ocean, littéralement Lac aux deux océans, tire son nom d'une ancienne croyance qui affirmait que le Continental Divide passait en son milieu. L'épaisseur de la couche de glace atteint 1 000 m par endroits. Le pin à écorce blanche (Pinus albicaulis) produit de nombreuses graines appréciées par les oiseaux, les petits mammifères et les grizzlis[37]. D'autres prospecteurs passent ensuite dans la vallée sans beaucoup plus de chance, ce qui permet à la région de préserver sa tranquillité[52]. Les historiens pensent que le premier homme blanc à avoir visité la région est le trappeur et mountain man John Colter. Grand Teton National Park (U.S. National Park Service) Mountains of the Imagination Rising above a scene rich with extraordinary wildlife, pristine lakes, and alpine terrain, the Teton Range stands as a monument to the people who fought to protect it. Des embarcations sont en location à divers endroits du parc et des excursions en bateaux sont proposées sur certains lacs. Le seul lézard commun dans le parc est le lézard de Sagebrush (Sceloporus graciosus graciosus)[34],[33]. Les animaux deviennent rares à cause de la chasse intensive et les acheteurs en Europe diminuent car la mode de la fourrure est passée et remplacée par celle de la soie[50]. Les feuillus sont plutôt présents dans les zones proches des rivières comme le Populus angustifolia et le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides), qui se teignent en jaune et orange durant l'automne[37]. La floraison a lieu, en général, de mai à septembre. Les prédateurs sont le grizzli (Ursus arctos horribilis), l'ours noir (Ursus americanus), le puma (Puma concolor), le lynx (Lynx canadensis), le loup (Canis lupus) et le coyote (Canis latrans). Elles se disséminent grâce au vent qui emporte leurs spores. Les autres activités pratiquées dans le parc sont l'observation de la nature, la photographie, les randonnées à cheval, l'escalade, la pêche, qui nécessite un permis, et enfin le ski de fond[65]. Le mont Owen, qui atteint 3 940 m, est le deuxième en termes de hauteur, une dizaine de sommets dépassant les 3 600 m[3]. Le parc dispose également de plusieurs campings. Le terrain est légué après cette période contre la somme de 15 dollars. Le parc englobe les hameaux de Moose et de Moran. Les reptiles, également peu nombreux, sont représentés par les serpents non venimeux que sont la couleuvre de l'Ouest (Thamnophis elegans vagrans), la couleuvre rayée (Thamnophis sirtalis fitchi) et le boa caoutchouc (Charina bottae). Parfois naturels ou parfois construits par des castors (Castor canadensis), ils tempèrent et filtrent les eaux tout en offrant une partie de l'alimentation des élans (Alces alces)[44]. Du pollen fossilisé de l'époque indique que le climat de la zone était plus froid qu'au XXIe siècle, que les glaciers étaient bien plus bas dans la vallée et que la flore était en grande partie de type alpine[46]. Ces points chauds, qui perforent et déforment la croûte terrestre en formant des failles, sont localisés au nord-ouest du parc et dans la région du Yellowstone, où subsistent toujours de nombreux geysers[16].